Non classé

Des vœux très politiques

François Hollande s’est livré le 31 décembre 2016 à un exercice rare dans l’Histoire de la Vème République : adresser aux Français ses vœux de Président en exercice et ne se représentant pas à ses fonctions, si l’on excepte François Mitterrand pour des raisons de santé. Le ton et les thèmes abordés démontrent qu’il ne s’agit en rien d’un adieu à la vie politique, ni d’une retraite dorée alimentée par des conférences avantageusement rémunérées. Au contraire, nous avons assisté à un discours éminemment politique qui définit, pour les prochains mois et années, les axes forts d’un discours républicain, moderniste et juste.

Le Président s’est adressé à l’ensemble des Françaises et des Français en soulignant la diversité de notre peuple fort de ses origines, de ses convictions, de ses confessions, de métropole et d’outre-mer. C’est donc un discours de rassemblement et de respect des opinions de chacun, c’est aussi une volonté de rappeler le principe de la Nation française et de souligner qu’elle existe en métropole mais aussi en outre-mer.

Un peuple uni et fort de ses valeurs

Il souligna le courage et la solidarité nécessaires en ces temps de terrorisme et de violence aveugle. « Face aux attaques, vous avez tenu bon. […] vous avez montré que vous étiez plus forts, rassemblés, solidaires et unis. » Sans céder aux stigmatisations, il s’est agi de vivre, de travailler, de circuler, de « chérir la liberté ». C’est bien le plus difficile dans une période d’attentats que d’assurer la sécurité des personnes, sans renier les principes républicains. Mettre hors d’état de nuire les individus dangereux, déjouer les attentats, prévenir la radicalisation djihadiste, ces objectifs exigent un peuple uni et fort de ses valeurs.

La France est admirée, espérée dans le monde. La voix de la France porte de grandes causes. Certes, les causes humanitaires, la défense des minorités, mais aussi la préservation de notre environnement, la Terre, contre le réchauffement climatique. N’oublions pas que c’est à Paris que l’accord COP 21 a été conclu.

Le rééquilibrage économique Nord-Sud est toujours à l’ordre du jour, c’est là que « se situe le règlement des migrations » et non dans un sinistre rejet et dédain de la souffrance humaine.

Le redressement économique du pays et de ses comptes publics devient réalité. Le chômage se réduit, tout comme les déficits notamment celui de la Sécurité sociale, l’investissement repart, source d’emplois pérennes. La construction de logements doit connaître un développement encore plus important.

L’heure des choix

Fort de ces valeurs, de ces résultats, sans  nier le travail qui reste à accomplir, il faut tenir dans une période où tout peut basculer sur un plan international.

Au moment des choix en mai et en juin 2017, il faudra défendre et valoriser notre système social, nos services publics en matière de santé, d’éducation, dans un souci d’égalité et de justice sociale. « La France est ouverte au monde, elle est européenne, elle est fraternelle », elle ne se recroqueville pas, desséchée comme une momie. Gardons- nous de tomber dans un libéralisme qui entend par liberté le privilège de jouir du statu quo social, des inégalités sociales, mais aussi dans un populisme réactionnaire qui joue des peurs, des souffrances pour mieux les utiliser à ses fins d’exclusion et de sinistre mémoire.

La gauche forte des valeurs de la République, de ses principes doit faire preuve de lucidité. Sa dispersion entraînerait son élimination. C’est rassemblée qu’elle sera capable de se battre pour la justice et le progrès.

Francis PIAN

Ancien conseiller municipal de Clamart

img_6098

Publicités

Catégories :Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s